Repos

La stérilisation post-opératoire et risques

Une période de repos de plusieurs jours est à prévoir. Un arrêt de travail est généralement donné par le chirurgien ainsi qu’un traitement antalgique pour palier à la douleur postopératoire. Les plaies sont suturées (en résorbable ou non) ou collées, des visites de personnel infirmier pour le retrait des fils et/ou pour un traitement anticoagulant peuvent être mises en place en cas de besoin.

Il peut aussi être demandé de porter des bas de contention pendant les premières semaines pour éviter tout problème de circulation sanguine. Chacun réagit à la douleur différemment, il est important d’écouter son corps et d’aller doucement dans la reprise des activités, y compris dans les rapports sexuels pénétrants. N’hésitez pas à rentrer en contact avec votre praticien en cas de doute.

Une visite post-opératoire est à prévoir un mois environs après l’intervention. A noter qu’une intervention chirurgicale de type ligature est plus lourde qu’une vasectomie, du fait du recours à une anesthésie générale et qu’il s’agisse d’une chirurgie interne.

Comme toute intervention chirurgicale et dans le cas d’anesthésies générales, les risques de complications pendant et après l’opération sont présents mais rares. Saignements et douleurs sont les plus courants dans les jours suivant l’intervention. En cas de malaise ou de douleur aiguë, une visite médicale est nécessaire. Il existe toujours un risque de grossesse extra-utérine après la réalisation d’une stérilisation tubaire, celui ci est estimé à 0,73% et varie en fonction des méthodes utilisées et de l’âge auquel la stérilisation a été effectuée (les personnes plus jeunes étant généralement plus fertiles). Il est important de rappeler qu’une contraception chirurgicale ne protège en aucun cas de toute maladie sexuellement transmissible.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.