Sans enfant par choix

Combien y-a-t-il de personnes sans enfant ?

Lorsque l’on décide de ne pas avoir d’enfant, on se retrouve un peu seul au monde lorsqu’il s’agit de trouver des personnes qui nous ressemblent. En effet, une grande majorité de la population de ne peuvent concevoir leur vie sans fonder un foyer. Toutefois ces dernières années, la parole s’est libérée et on a commencé à avoir quelques chiffres.

Les couples dans l’incapacité de faire des enfants

Si le mouvement childfree prône le choix de ne pas vouloir d’enfant, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas en avoir. On estime que les couples faisant face à un problème de stérilité seraient entre 10 et 15% de la population. Si l’adoption reste une option envisageable, elle reste complexe et mène rarement à un résultat. Ces personnes sont souvent qualifiées de childless car il ne s’agit pas d’un choix personnel mais d’une incapacité à enfanter.

La stérilité impose donc une vie sans enfant. On trouve de beaucoup de gens dans cette situation dans le mouvement childfree. La recherche d’épanouissement ne passant pas toujours par cela, il n’est donc pas étonnant de voir des personnes stériles avoir une sympathie pour la communauté.

Sans enfant par choix

L’arrivée de la pilule en 1976 a bousculé de nombreuses choses. Les femmes pouvaient enfin disposer de leur corps comme bon leur semble. Si on a assisté à une révolution sexuelle à cette époque, le mouvement childfree semble être né à cette même époque. C’est autour des années 80 que la parole s’est libérée mais il aura toutefois fallu attendre la fin des années 90 pour qu’il soit pris au sérieux. Encore aujourd’hui, de nombreux professionnels de santé refusent la stérilisation volontaire.

On estime que les femmes sont 4,3% à ne pas vouloir d’enfant. Du côté des hommes, ils seraient 6,3%. Des chiffres a prendre avec quelques pincettes puisque beaucoup de personnes n’osent pas encore assumer le fait de ne pas vouloir fonder un foyer. Une manière d’éviter certaines agressions verbales qui peuvent être encore très virulentes à notre époque. On ne peut pas réellement dire qu’être childfree est encore très compris et accepté. Dans l’ensemble, les différents sondage semble indiquer que la tendance soit à la hausse.

Une communauté grandissante

Avec la parole qui se libère, les femmes qui deviennent de plus en plus indépendantes et si on ajoute les personnes stériles, on peut estimer que les personnes qui n’auront jamais d’enfant se situent dans une fourchette entre 15 et 20% de la population. L’intérêt de la communauté childfree n’a jamais eu autant de sens. Les gens qui se rassemblent autour de ce choix de vie montrent bien qu’il n’y a pas qu’une seule voie possible.

Les exemples sont nombreux et les témoignages que nous rassemblons ici prouvent que l’on peut tout à fait être épanouie et heureux sans enfant. A l’inverse, les couples qui en ont, n’ont pas toujours la vie rêvée. Comme quoi il n’y a pas qu’une seule manière de se sentir bien dans sa vie.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.