Femme heureuse

Alexandra nous parle de sa stérilisation définitive

Les moyens de contraception sont nombreux mais certaines personnes qui ne souhaitent pas avoir d’enfant se tourne vers la stérilisation définitive qui est encore la méthode la plus sûre. Alexandra a bien voulu nous parler de son expérience.

– Salut Quinzel, peux-tu te présenter un peu ?
– Hey ! Je m’appelle Alexandra, sur les réseaux je me fait appeler Quinzel ou Astranea. J’ai 25 ans et je suis en deuxième année d’études de monitrice éducatrice. J’ai pour objectif de travailler dans des foyers pour les personnes victimes de violences conjugales.

– Quand et comment as-tu compris que tu ne souhaitais pas d’enfant ?
– Je ne sais plus vraiment, ça date énormément à vrai dire. Déjà petite quand mes copines parlaient de mariage et d’enfants, le sujet enfants ça me disait pas vraiment. Après dès que je me suis mise en couple, même quand je n’avais que 16 ans, c’est un sujet que j’ai toujours abordé. Chaque personne avec qui j’ai été en couple savait que je ne souhaitais pas d’enfants.

– Tu as choisi de te faire stériliser, tu peux nous en parler ?
– Oui ! C’est une envie que j’ai depuis quelques années maintenant. Comme ma pilule me convenait assez bien je n’avais pas cherché plus loin. Et puis j’ai eu beaucoup de complication avec. J’avais du spotting (des pertes de sangs) dès mon 1Oème jours de plaquette, ça durait presque jusqu’à la fin de la plaquette et puis ensuite enchaînement avec les règles… J’ai commencé la pilule à 17 ans, et j’en ai changé 6 fois !

Plus le temps passais plus j’avais cette peur de tomber enceinte, surtout en voyant des témoignages de dénis de grossesse proche de moi. Alors en janvier 2019 j’ai pris rendez-vous avec une gynécologue pour ça. Le rendez-vous a été fixé pour juin 2019. Entre temps j’ai vu une sage-femme qui m’a fait une lettre de recommandation pour la gynéco. En juin le rendez-vous s’est super bien passé, et la gynécologue a pris en compte la lettre de la sage-femme comme lancement du délais de réflexion, j’ai donc été opérée le 12 juillet 2019. Je n’ai aucun regret. Les effets secondaires que la pilule avait sur moi ont disparu : j’ai retrouvé ma libido, je mange normalement, je me sens mieux dans mon corps et surtout je n’ai plus peur chaque mois d’être enceinte !

– Comment ton entourage (parents, amis) a accueilli la nouvelle ?
– Mes parents l’ont su tôt, vu que je leur ai toujours dit que je ne voulais pas d’enfants. Comme ils me l’ont dit : ils n’ont pas fait des enfants dans le but d’avoir des petits enfants. Du moment que je suis heureuse c’est ce qui compte pour eux. Sentiment partagé par ma grand-mère et mon oncle.

Niveau ami vraiment pas de soucis non plus. Je n’ai pas souvenir d’avoir eu de remarques désagréables de leur part. Des gens extérieur m’ont aussi demandé qui allait payer ma retraite ou s’occuper de moi une fois vieille. Si c’est pour ça que ces gens font des gosses je trouve ça tellement triste… En fait le seul gros soucis que j’ai eu en parlant de ce choix c’est avec les familles de mes exs. Le premier, ses parents m’ont dit « Tu vas t’ennuyer si tu ne fait pas d’enfants tu sais ».

Le second était au courant de mon opération depuis le début de la relation, c’est en étant avec lui que j’ai fais les démarches de l’opération. Je lui en parlait souvent et il était sûr de lui là dessus également. Et puis quelques jours avant l’opération son père est entré dans l’histoire. Il lui a dit que je n’étais pas une fille bien de part ce choix, que je n’allais pas transmettre le nom de famille… Ça a chamboulé mon ex, il ne savait plus trop s’il voulait des enfants. Franchement ça m’a foutu un coup ! On s’est séparé pour d’autres raisons mais ses doutes là dessus n’ont pas aidé.

Maintenant je suis en couple avec quelqu’un qui m’a certifié ne pas vouloir d’enfants. Je sais qu’on ne peut jamais être totalement sûr mais j’ai confiance et de toute façon je suis opérée donc c’est trop tard. Ce n’est pas avec moi qu’on peut espérer un changement d’avis.

– Est-ce que tu dirais que la stérilisation est une sorte d’accomplissement en tant que childfree ?
– Je pense que c’est du cas par cas. Certains CF ne vont pas en ressentir le besoin car à l’aise avec leur contraception. Moi ce n’était plus le cas et je ne me voyais pas continuer comme ça avec cette peur de grossesse quasi permanente.

– Aurais-tu des conseils pour ceux qui souhaiterais se faire stériliser ?
– Déjà n’écoutez que vous. Si c’est ce que vous voulez, faite le même si votre entourage vous bassine que vous allez regretter ou je ne sais quoi. Vous savez mieux que les autres ce que vous voulez. Soyez au courant de la loi car certains médecins ne vont pas hésiter à vous dire que c’est illégal… N’hésitez pas à vous rapprocher des groupes Facebook comme « Stérilisation Volontaire (Ligature, Essure, Vasectomie) » qui propose une liste des chirurgiens qui font des stérilisations en France ainsi que beaucoup de témoignages d’opération !

– Selon toi, qu’apporte une vie sans enfant ?
– Du temps rien que pour soi-même (et son couple, si nous sommes en couple), du stress en moins parce que mine de rien, avoir un être qui dépend de nous pour tout ça doit être très stressant. On peut se consacrer totalement à ses projets et à son travail. Je ne me vois pas exercer le travail que je souhaite et devoir une fois rentrer le soir m’occuper d’un enfant, ce serait trop.

Ensuite, évidemment, il y a l’aspect financier. Sans enfant ton argent est quand même beaucoup moins dépensé, il faut se le dire. Tu as aussi moins de contraintes pour sortir ou voyager. Franchement je n’y vois que du positif !

– Quelque chose à  rajouter ?
– Et bien je dirais pour ceux qui ne veulent pas d’enfant : vous n’êtes pas seuls, non vous n’êtes pas bizarre ou égoïste. Si c’est votre choix n’hésitez pas à l’affirmer et surtout ne vous forcez pas à avoir des enfants. Si vous voulez des enfants et bien faites en, chacun est libre de ses choix mais n’essayez pas de nous convaincre que c’est la chose la plus merveilleuse du monde car chacun à son point de vue là dessus.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.